Devenir un esprit de Goshin
Bonjour, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire. Mot de passe perdu ?
Page:   1 

sebzinzin


Localisation : Entre Mâcon et Bourg-en-Bresse
Messages : 69


Message privé Site Web
 

Question aux potiers

« Réponse : 28-11-2020 18:12 »

Bonjour à tous,

tout d'abord, ma question s'adresse a priori aux potiers, mais je ne me suis pas mis au tournage. J'aurais besoin de conseils pour un truc qui n'a rien à voir avec le bonsaï, donc, je comprendrais tout-à-fait si mon message devait être supprimé (mais je ne voyais pas de meilleur endroit pour exposer mes interrogations).

J'ai récemment profité d'un stock d'argile gratuite (curage de notre puits) pour essayer de faire une "dalle" dans l'abri de jardin (sol initial en terre, environ 10 mois de séchage, moche car très inégal -> tentative de faire quelque chose de propre et joli).

J'ai donc mis une boue assez fluide (mais pas non plus très liquide) à base de cette argile en une première couche. Elle est en train de sécher (l'argile est encore un peu plastique, mais je peux marcher dessus sans m'enfoncer). Cette première phase de séchage a entraîné un retrait et de très nombreuses fissures sont apparues. Aujourd'hui, j'ai "rattrapé" chaque fissure en tapotant au marteau pour écraser les "plaques" d'argile afin d'augmenter leur surface et de les remettre en contact. J'ai ensuite tout bien relissé et on dirait du béton (travail débile et très long, mais, au passage, l'argile est un matériau totalement hallucinant, je comprends le plaisir qu'on peut avoir à passer ses journées à son contact !).

Je suppose que, durant la suite du séchage, de nouvelles fissures vont apparaître.

Je me demande donc si l'un ou l'autre des pros de l'argile aurait des conseils sur la meilleure manière de gérer la suite des opérations (par exemple pour faire disparaître les fissures, ou éviter leur réapparition). Est-ce que, tant que mon sol restera plastique, j'ai intérêt à poursuivre comme expliqué ci-dessus ?

J'envisageais de mettre une deuxième couche, pour finir mon rattrapage de niveau (la première couche était encore un peu inégale et, par endroits, très fine) et tenter d'obtenir une surface vraiment propre.
Je pensais étaler une boue cette fois bien liquide (en espérant un genre d'auto-nivellement) et je me pose plusieurs questions pour cette étape :
- est-ce une idée totalement idiote ?
- vaudrait-il mieux attendre un séchage complet de la première couche et commencer par remplir les fissures, attendre que mes "joints" sèchent et enfin terminer avec la couche de finition ?
    -> le souci que j'imagine, ce serait que, si la couche du dessous est sèche, elle pompe l'eau de la couche du dessus et, une fois réhumidifiée, refasse des retraits en séchant à nouveau...
- vaudrait-il mieux profiter du fait que la première couche est encore humide (et donc, je crois, relativement imperméable) pour appliquer tout de suite la deuxième couche, en espérant que celle-ci séchera plus "par le dessus" que "par le dessous" ?

Je ne sais pas si j'ai été clair, ni si quelqu'un aura des conseils et le temps de me les donner, mais j'en serais ravi !

à plusse,

sébastien

PS : si un(e) curieux(se) avait envie de voir à quoi ça ressemble, je pourrais prendre une photo demain, mais bon, c'est assez quelconque comme aspect : gris et lisse...


Edité par:  sebzinzin
28-11-2020 18:15

seb35


Localisation : Rennes
Messages : 547


Message privé Site Web
 

Re: Question aux potiers

« Réponse : 29-11-2020 20:54 »

je n'ai pas des compétences en gros oeuvre, mais l'ennemi du potier est la fissure. Elle peut apparaître à plusieurs stade, lors du séchage, lors des deux cuissons. Il existe des moyens en poterie pour essayer (sans garantie) de combler une fissure avec une espèce de colle + barbotine(argile+eau).

Donc, il faut que ton argile sèche très, très lentement. Nous, on met des plastique dessus pour ralentir le séchage.

Dans ton cas, je ne pourrais pas t'aider.
ton argile ne sera pas cuite donc je doute de la stabilité de ton terrain/cabanne avec le temps.

bon courage

marty


Localisation : Puymoyen
Messages : 495


Message privé Site Web
 

Re: Question aux potiers

« Réponse : 29-11-2020 21:27 »

Je ne crois pas que ce soit une bonne idée.
Ce produit reste sensible à l'eau, aux chocs, et bougera tout le temps avec l'humidité.
Une fois sec, tu pourrais poser dessus 1cm de calcaire fin ou de pouzzolane.

Qui n'avance pas, recule! Mes productions sur www.poteriedepuymoyen.fr

sebzinzin


Localisation : Entre Mâcon et Bourg-en-Bresse
Messages : 69


Message privé Site Web
 

Re: Question aux potiers

« Réponse : 29-11-2020 22:37 »

Bonsoir,
bon, je verrai comment ça évolue au séchage. Je vais continuer à "tasser" mon argile au fur et à mesure de son retrait tant qu'elle restera plastique et je pense que je reboucherai les fissures avec une barbotine quand ça sera bien sec.
Et après, je ferai peut-être une couche de finition avec plein de poils de ma chienne dedans pour fibrer tout ça et limiter-éviter (?) les retraits (je ferai des tests avant, parce que, même moi, je trouve l'idée un peu dégueu !).
Quoi qu'il en soit, le sol de mon abri restera toujours sec, j'ai assuré un drainage suffisant.

Merci pour les retours en tout cas !

sébastien

Noiretna


Localisation : vienne, isere
Messages : 77


Message privé Site Web
 

Re: Question aux potiers

« Réponse : 30-11-2020 07:46 »

Donc tu veux faire de la terre battue, le sol de la maison de mes arrière grand oncle était fait comme cela mais la technique pour y parvenir peut de personnes doivent encore savoir le faire

lanig


Localisation : limite 35/56
Messages : 1534


Message privé Site Web
 

Re: Question aux potiers

« Réponse : 30-11-2020 09:29 »

J'ai une dépendance en terre battue, le sol y reste souple parce que l'humidité sans être excessive est quand même assez importante y compris en été. Si cette condition est remplie, je ne vois pas pourquoi tu n'irais pas vers une situation stable, avec un sol souple mais sans fissures. Par contre, c'est peut-être plus difficile d'obtenir cette humidité dans un abri de jardin de petit volume et avec peu d'inertie thermique (murs en bois ou en métal, j'imagine) qu'avec un bâtiment avec des murs de pierre de 80 cm d'épaisseur et pratiquement pas d'ouvertures.

sebzinzin


Localisation : Entre Mâcon et Bourg-en-Bresse
Messages : 69


Message privé Site Web
 

Re: Question aux potiers

« Réponse : 30-11-2020 13:01 »

Bonjour,

concernant la remarque de Noiretna sur un sol en "terre battue", oui, l'idée était de garder un sol "naturel", en essayant de lui donner un aspect lisse et propre. Je ne sais pas comment évoluera ma "dalle" d'argile, ni durant la fin de son séchage, ni après, avec le temps et les chocs et passages répétés.
Si ça devient de la terre battue, ça sera toujours plus joli que ce que c'était au départ.

Lanig, oui, l'inertie dans ma cabane doit être bien moindre que dans ta dépendance (petite surface de 16 m² et parois en bardage de bois, sans isolation). Quand j'ai fini mon drainage l'hiver dernier, ça a entraîné un assèchement progressif mais total du sol et des fissures sont apparues, relativement larges mais peu nombreuses. Je suppose donc que, à terme, il n'y aura quasiment plus d'humidité résiduelle. En attendant, je tape pour ressouder et, quand ça ne sera plus plastique, j'aviserai.

J'y ai déjà passé beaucoup de temps (et il m'en faudra sans doute encore énormément), mais, comme le dit ma compagne, "je m'amuse".

On verra ce que ça donnera, je vous tiendrai au courant (sans trop m'étaler, parce que je ne suis pas sûr que ça intéresse grand-monde !).

A plusse,

sébastien

michel 87


Localisation : limoges 87
Messages : 763


Message privé Site Web
 

Re: Question aux potiers

« Réponse : 30-11-2020 15:37 »

bonjour sebatien, pour tes fissures tu peux humifier les 2 bords de ta fissure et tu fais une barbotine d'argile trés liquide et tu ajoutes du vinaigre blanc dedans et tu remplis ta fissure. à+ MICHEL

______________________________
http://michel.bonsai.free.fr

sebzinzin


Localisation : Entre Mâcon et Bourg-en-Bresse
Messages : 69


Message privé Site Web
 

Re: Question aux potiers

« Réponse : 30-11-2020 17:08 »

Merci Michel pour le conseil.
Je réfléchirai à la faisabilité de sa mise en application, parce que les fissures représentent une assez grande longueur cumulée (long à remplir une par une). Cela dit, ça serait peut-être plus rapide que ma technique actuelle.
A réfléchir, merci encore !

sébastien

fabizen

Modérateur

Localisation : Valenciennes
Messages : 4040


Message privé Site Web
 

Re: Question aux potiers

« Réponse : 03-12-2020 23:29 »

Ce qui va être gênant c’est qu’une souris, une taupe, ou un rat peut traverser ton sol
Bon, tant que tu t’amuses ;-)

Le bonsaï, un rapport à la nature et au temps, au fil des saisons, et beaucoup de passion..

sebzinzin


Localisation : Entre Mâcon et Bourg-en-Bresse
Messages : 69


Message privé Site Web
 

Re: Question aux potiers

« Réponse : 05-12-2020 15:41 »

:-)

Bon, à la base, j'avais prévu d'installer un "lit" d'argile pour ensuite poser "à cru" des restes de carrelage pour éviter l'entrée de toutes ces bestioles. Je garde les carreaux à portée de main, mais cette argile (que je continue de marteler régulièrement comme un con), ça a de la gueule !
Bref, j'avance à l'aveugle, je verrai comment ça évoluera (à plein d'endroits, mon argile n'est plus plastique (même si elle se fendille encore un peu), donc le séchage est en début de fin je pense...)

Voilà, voilà,

à plusse, merci pour ton commentaire !

sébastien

Page:   1 

Index du forum » L'ART DU BONSAI » LE BONSAI BRIC A BRAC » Question aux potiers